Etat des lieux en juin 2010

NOTRE ACTION POUR « PLUS D’ART DANS LA VILLE »

Etat des lieux   au   15   JUIN 2010

Un membre de l’association nous a alerte en fevrier 2009 sur l’etat des ?uvres ayant accompagnees la
creation des lignes B et C du tram et en particulier des statues de l’avenue du General de Gaulle a l’Esplanade.

Notre action a d’abord consiste a alerter a notre tour les elus locaux responsables du quartier ainsi
que M. Payot, responsable de la Culture a la municipalite. Nous avons aussi cherche a sensibiliser les
habitants du quartier. Ainsi, une visite guidee a ete organisee en juin 2009 et des articles paraissent
regulierement dans le journal du quartier « L’Ares ». M. Lallemand decrit mois apres mois une des ?uvres
exposee sur la voie publique.

Les Amis du Musee d’Art Moderne et Contemporain ont egalement suscite une rencontre avec
monsieur Christian Bernard,  coordonnateur des commandes publiques qui ont accompagne la creation
de la ligne C du tram. Cette rencontre a eu lieu en janvier 2010.

Depuis, notre interet pour cette action qui a maintenant une dizaine d’annees s’est affirme.
Les contacts que nous avons pris nous ont permis d’aller au-dela dans deux directions :
* contribuer a une meilleure connaissance de l’art contemporain existant a Strasbourg
*etre une force de proposition pour « plus d’art dans la ville »  afin que l’art donne du sens aux projets en cours 
comme il l’avait ete dans le cadre de l’accompagnement artistique du tram dans les annees 2000.

 

Ci dessous,  le point de notre action au 15 juin 2010 :

 

1.ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DU TRAM (lignes B et C)

 

Objectif : la remise en etat des ?uvres qui avaient fait l’objet de commandes publiques
La municipalite a donne son accord sur les trois principes suivants :
1.Expertise de Christian Bernard (coordonnateur des commandes publiques ).
2.M. Bernard se charge de trouver des ?uvres des annees 1950/1960 pour les socles vides (non dedies)
   de l’Esplanade.
3.Un calendrier de la remise en etat doit etre realise, soumis avec un echelonnement financier sur 5 ans.

 


2.MISE EN VALEUR DES ?UVRES D ART CONTEMPORAIN EXISTANTES A STRASBOURG

A. Moyens abordes avec elus :

a. coordination des contenus avec les partenaires : le CEAAC, l’Artotheque, les AMAMCS
b. une brochure a usage des touristes : localisation des ?uvres, photos etc…cette plaquette est etudiee 
    par le departement art plastique de la Mairie
c. diffusion sur le site de la ville du CD ROM sur accompagnement artistique du tram : en cours d’etude
    avec M. Krieger, Maire Adjoint charge de la Culture lors de la creation des lignes du tram.
d . diffusion des informations de la brochure sur divers sites internet ; celui de la ville, des Amis, du CEAAC etc….

B. Autres moyens (a etudier)

a. Alimenter Wikipedia sur le sujet dans les articles existants. Donc trouver un auteur.
b. Proposer des visites guidees sur le theme de l’art contemporain a Strasbourg 
Soit regulierement ou sur demande pour les touristes
Soit pour un public cible : entreprise, centres sociaux etc….

 

3.L’ART DANS LA VILLE :

Notre souhait :
deploiement d’une politique artistique autour des projets actuels en particulier la prolongation
de la ligne du tram Strasbourg vers Kehl
Liaison de la presqu’ile Malraux ( 2010)  avec l’Esplanade ( 1960) et avec Neudorf

Les Amis du Musee d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg sont disposes a ?uvrer pour la
realisation de ces trois points.